République Tunisienne | Ministère de l’Industrie et des PME | Agence de Promotion de l'Industrie et de l'Innovation

Objectifs du concours

Cette action s’inscrit dans le cadre de la consolidation de la stratégie de l’état en matière de promotion et diffusion de la culture d’innovation en tant que vecteur de développement économique, La Tunisie ambitionne, en effet au cours des années à venir de s’ériger en une plate forme industrielle et technologique dans la Zone euro-méditerranéenne. La concrétisation de cet objectif nécessite indubitablement une migration progressive du tissu industriel vers une production intensive à fort potentiel technologique, avec un niveau de qualité sans précédent. Elle requiert également, l’accélération du rythme de création de projets dans les créneaux porteurs à plus forte valeur ajoutée de même qu’une augmentation du rythme de création des entreprises innovantes.
Le concours vise ainsi la promotion et la diffusion de la culture d’innovation à une large échelle au sein des territoires et des régions pour favoriser :

  • La création et la croissance des entreprises innovantes
  • Le transfert des résultats de la R&D vers le monde socioéconomique
  • La synergie entre les acteurs de la chaine innovation.

Cette action veut aussi encourager les innovations par la valorisation et la gratification des expériences réussies et des bonnes pratiques développées par les entreprises et les centres de recherche engagés dans les démarches d’innovation.
Et d’une manière spécifique, les objectifs souhaités du Concours National de l’Innovation :

  • Récompenser et inciter les entreprises et tout autre promoteur qui ont développé un projet innovant pour continuer afin d’instaurer une culture de l’Innovation.
  • Promouvoir et médiatiser les résultats des projets d’innovation entrepris par les opérateurs économiques afin de constituer une locomotive tant au niveau national que régional.
  • Développer la culture entrepreneuriale au niveau de l’université et des centres de recherche au niveau national et régional.
  • Œuvrer au rapprochement entre les opérateurs du monde économique et celui de la recherche pour une étroite collaboration à travers la conciliation de l’offre et de la demande émanant de l’université et de l’entreprise.
  • Animer les réseaux d’innovation sectoriels entre chercheurs, industriels et structures d’appui au niveau national et territorial